Atelier d’écriture sur des thématiques Reiki

L’atelier d’écriture Reiki permet de mieux se connaitre grace à une consigne et une proposition d’écriture.

Dates : 23 Février, 20 Avril…

Paul-Valery-ecriture-Reiki« Essayer de reprendre ou de restituer ces choses, ou cette chose contente obscurément d’exprimer par l’écrit, les larmes, les caresses, les baisers, les coûts, les objets. Paul Valéry »

Dans un atelier d’écriture sur le Reiki je fais une proposition sur un sujet. Par exemple ; Quel est le rapport direct entre le cosmos et la terre ? Et je donne une consigne écriture. Par exemple le symbole de distance HSZSN. 
Le texte devra être un tressage des trois mots ; HSZSN cosmos terre.
Et j’argumenterais pour tâcher de faire comprendre de laisser faire l’écriture car elle sait exactement là où elle doit aller. Comme en Reiki en pose les mains et on laisse faire car l’énergie Reiki c’est exactement là où elle doit aller. La proposition d’écriture et la consigne d’écriture plus la compréhension de disparaître en tant qu’identité de langue utilitaire, et de laisser le langage parlé par lui-même ; cela donne du hasard ! Et c’est là tout le plaisir de l’écriture. C’est de se laisser surprendre.

Durant de nombreuses années, j’ai animé des ateliers d’écriture. Je n’ai jamais fait de grandes études scolaires, ayant quitté l’école à la fin de la troisième. J’ai fait l’école de la vie.
A 50 ans je suis entré à la fac de lettres Paul Valéry à Montpellier pour passer un diplôme universitaire d’animateur d’ateliers d’écriture et un diplôme universitaire de linguiste – étude du langage, et étude du sens caché d’un texte. Du sens caché d’une phrase. J’avais déjà bien creusé le langage et le mécanisme complexe de la pensée lors d’une formation de Master en PNL. La pensée, la parole, l’écriture et le chant me passionne.
La nature a un très beau langage.
Lorsque comme moi on choisir métier spiritualiste, et particulièrement d’enseignement et l’approfondissement des trois systèmes Reiki principaux, au bout de tant d’années on finit par percevoir le symbolisme du langage de la nature. C’est mon cas.

Lorsque le corps est malade chacun le sait aujourd’hui ; le symptôme est un langage non verbal. Si l’on s’y prend bien, convenablement, on arrive très souvent à découvrir quelle pensée a provoqué tels symptômes – maladie ou accident confondus – la pensée est langage.

La pensée est un langage ; le langage c’est le verbe ; et le verbe est créateur. Pour le comprendre avec des exemples précis il suffit de cliquez sur YouTube les expériences de Masaru Emoto

.Il y a trois sortes d’écriture

la première, la plus banale, c’est écriture utilitaire. L’écriture utilitaire c’est l’écriture qu’on apprend à l’école, avec les règles orthographiques et les règles grammaticales, la syntaxe etc. etc. c’est écriture sert à expliquer à démontrer. L’écriture utilitaire sert à faire des affiches, à faire de la pub, à rédiger des documents des formulaires, des magazines explicatifs, brefs, c’est l’écriture rébarbative qui sans elle il faut bien le reconnaître on se comprendrait encore moins bien on n’y arrive. Car c’est écriture au fil des siècles en France a été hyper saturé avec des mots qui veulent dire la même chose que l’on appelle synonymes, que j’appelle parasites de la langue, pardonnez-moi mais je sais de quoi je parle et c’est pas Francis Ponge qui va me contredire.

Mais j’en arrive en rebondissant à la deuxième sorte d’écriture.

La littérature.

La littérature c’est peut-être la poésie… qui sait…

et la troisième forme d’écriture

l’écriture de profondeur
le but de l’écriture et de redevenir une personne responsable. Soit on écrit pour affirmer son identité qui on le sait est identifié à la poésie dès l’enfance.
Alors on écrit pour se retrouver, pour se créer, créé en évolution ce que nous allons devenir par l’écriture.

Si on écrit pour se retrouver il ne s’agit pas d’écrire la vérité mais décrire vrai. Cela transforme le langage.

Écrire n’est pas raconté sa vie. Écrire n’est pas paraître mais disparaître. Disparaître dans le texte. Disparaître derrière l’écriture. Comme peindre. Peindre ce n’est pas peindre avec la nature mais peindre avec la peinture dictée André Malraux.

Écrire c’est porté la vie à une puissance non personnelle. C’est sur ce qu’il y a de plus vrai dans cette phrase de Deleuze que je me suis appuyé pendant toutes ces années d’animation d’ateliers d’écriture et qui bien souvent m’a permis de constater parmi les participants des guérisons miraculeuses, peut-être tout simplement parce que l’être intérieur avait été touché par ses phrases d’introduction de consignes et de propositions d’écriture d’argumentation d’écriture, ce langage la. Et que ces personnes pendant une heure d’écriture ont disparu pour laisser apparaître le langage, le langage qui fait mal, c’est le langage seul qui guérit.

Les erreurs dans notre vie viennent de fait du langage qui va de soi, ou qui ne va pas de soi.

 

 

 

 

page en construction…..12:05:29  28 /09 /2017 …..je donne toutes les infos bientot…..sinon : 06 11 25 14 01

Written on septembre 28th, 2017

PLANETE REIKI is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

%d blogueurs aiment cette page :