l’Expansion de conscience comme un cadeau.

l’Expansion de conscience est une expérience transcendantale, c’est-à-dire une expérience qui à chaque fois va changer notre vie, l’améliorer de façon très positive et surprenante, et nous amener encore davantage vers le meilleur de nous-mêmes et le meilleur de la vie. Mais inévitablement on doit traverser l’inconnu et l’accueillir. Sinon ça ne fonctionne pas ; ce n’est pas à l’ego, ce n’est pas au mental de décider mais à notre conscience. Et à la part inconnue de nous qui est en relation, en connexion permanente avec l’essence de la vie.

Expansion de consciencePlutôt que d’essayer de décrire ce qu’il peut se passer, je préfère laisser la parole à une de mes stagiaires de Planète Reiki. Elle a une belle plume, elle écrit bien, aussi je pense que vous passerez un moment agréable à parcourir son récit et son expérience, qui est assez émouvante, douce et très belle. J’ai beau lire ou entendre ce genre de retour de stage régulièrement depuis 20 ans, je suis toujours émerveillé à chaque fois que mes élèves m’en envoient un. Et je dois dire que celui-ci me plaît particulièrement par son aspect mystique, quantique, et qu’il est vraiment en résonance avec les énergies auxquelles on a accès aujourd’hui.

Et si elle parle de moi au début du récit ; c’est elle qui le fait, ce n’est pas moi. Il ne s’agit ni de modestie ni d’humilité ni de publicité, c’est du partage. Le partage c’est ce qui manque le plus dans notre vie. Le partage c’est tout ce que le système capitaliste voudrait éradiquer pour le remplacer par des droits d’auteur à durée illimitée.
Le système de droits d’auteur sur des durées longues, quelquefois plus de 100 ans ou plus est un système qui bloque les énergies et empêche notre nation de recevoir du nouveau ; le Reiki est l’énergie qui permet l’anti vieillissement des énergies. De les faire circuler librement dans un but de partage universel.
Je vous laisse lire cette belle aventure maintenant.
Dom.J

« Bonjour Dom

A mon tour je te remercie pour ces moments d’initiation qui resteront longtemps en moi.
Je me permets de te joindre le récit que j’ai fait de ma journée de samedi, un partage, un souvenir, qui reprend bien insuffisamment l’état de grâce dans lequel j’ai baigné ces deux jours grâce à toi.

Si l’on y prête attention, grâce au Reiki, tout prend sens, avec amour, que désirer de plus ?
Encore merci, et à très bientôt j’espère.

 » Reiki, 3eme degré, journée 1- sur 2.

J’ai vécu une journée extraordinaire samedi, peut-être plus intense que l’initiation au 1er degré.
Je n’entrerai pas dans le détail de la formation par elle-même. Ayant approché de si près la connaissance et la puissance des symboles, je comprends mieux maintenant l’intérêt du Mystère.

Retrouver Dom est en soi une belle expérience. Sa présence même nourrit notre âme, et son enseignement, donne sens à la vie, à la mienne en tous cas. J’espère de tout cœur (et j’y mets du Reiki) atteindre un jour ses connaissances, son humilité, son sens de la compassion.
Les grands hommes sont rares, c’est un bonheur d’en croiser un sur son chemin.
Retrouver Cabrières, la yourte et ce cocon de verdure, sièges de tant d’initiations, c’est comme pénétrer dans un entre-deux mondes magiques, c’est ouvrir une parenthèse spirituelle.
Arrivée là est déjà une mise à nue bienfaisante.

Ce troisième degré est une redécouverte des précédentes expériences.

Dom y aborde l’aspect spirituel du Reiki plus profondément, alors qu’il ne fait que semer quelques graines lors des degrés précédents (du moins mors de mes stages précédents….je sais aujourd’hui que la spiritualité a une part importante dans ses stages, dés le 1er degré). ET j’ai enfin eu un tas de réponses qui m’ont apaisée. J’aurais voulu  dire : encore, encore ! Il y a tant à apprendre !!
Premier symbole, première claque de joie. Très vite, je m’aperçois que je le dessine presque d’instinct. Il coule de source, familier, c’est un bonheur. Là où tout fut laborieux au second degré, tout devient fluide et évidence.
Nous apprenons à le tracer sur papier, puis devant nous et sur nous.
Lorsque je le trace sur ma gorge, j’en ai le souffle coupé. 

Une porte s’ouvre, j’ai l’impression d ‘avoir reçu un coup de poing en pleine figure. Dom me demande « ca va ? »… j’ai du mal à répondre et à reprendre mes esprits « oui, … ça va aller…j’ arrive …». 

Il me faudra de longues minutes pour me remettre de ce premier choc, à tel point qu’à quelques minutes de  l’initiation, j’ai un peu peur. Vais-je y arriver ? Suis-je prête ? Et si je rentrais chez moi, là, tout de suite ?? Lol !!

Tracer les deux nouveaux symboles sur papier et dans l’air éclaire la présence et la puissance de ceux déjà reçu précédemment. Leurs sens respectifs se confirment, dans une douce alchimie, j’ai l’impression de tous les réapprendre et me les réapproprier. Ce troisième degré est une évidence, une révélation. N’ayez pas d’attente avait dit Dom, mais pourtant, que de résultats !!

L’initiation se passe en douceur. Je suis surprise à un moment donné car je sens une présence derrière moi, un peu sur la gauche. Cette présence m’absorbe, je pense que c’est Dom, mais non, il est là devant moi, il vient de me prendre les deux mains –processus d’initiation ! Alors qui était là, tout proche ? Cela restera un mystère.

J’ai les yeux fermés et un symbole m’apparait brutalement. Derrière mes paupières, impression noir sur fond blanc, il est puissant, un « oh ! » silencieux m’envahit. Le temps que je comprenne, il disparait. IL m’a marquée, il raisonne encore, même maintenant. 

C’était la première fois que je vivais ça. Je ne connais pas ce symbole, même si une partie de moi sait qu’il est familier. Il ressemble à un autre, et pourtant ce n’est pas le même. La douche de lumière m’envahit, je suis bien, et Dom me dit que je peux ouvrir les yeux. Déjà ? Mais ça vient de commencer il y a quelques secondes ??
Où étais-je donc tout ce temps ? Ensuite je fais du Reiki sur moi, dans la yourte, je me nourris, c’est la première fois que le Reiki coule aussi fort en auto-soin. Toujours cette sensation d’une évidence, d’un voile qui se lève.
La première méditation avant le repas me plonge dans un premier ravissement. Ce n’est plus de la lumière qui coule en moi, je Suis la lumière, j’en suis la source, canal et émetteur à la fois, quelle puissance, mais en même temps, quelle douceur.
De nouveau ce sentiment écrasant d’évidence et d’être à ma place, là où je devais être, en communion étroite avec mon moi intime et l’Univers.
Il est dur de revenir de cet état de transe transcendantale, même pour aller manger !!

Le premier exercice après le repas redémarre doucement. Entre temps, je suis redescendue sur terre, et puis c’était tellement formidable que je pense ne pas pouvoir retrouver cet état de nouveau. Mais on trace DKM dans nos mains, et là, la lumière explose et grandit de nouveau, c’est juste « ouah !!! ». Et bien oui…, quels mots mettre là-dessus, c’est impossible, c’est juste un nouvel état d’Etre que j’ai découvert ce jour là. 

Le reste de la journée avance, je baigne dans la lumière, je plane, je règle une douleur d’oreille, et j’entends enfin ce que je ne voulais pas.
Ca fait mal.
Au cœur. Aux tripes. Et le soulagement vient.
Merci Reiki, merci J., merci Dom ! 

Troisième méditation, puis Dom nous fait ensuite  pénétrer dans la yourte pour une méditation guidée pour rencontrer notre guide le plus élevé en Reiki.
J’avoue que je suis assez dubitative, je ne vois pas encore trop comment ça pourrait être possible, et puis, je baigne déjà tellement dans la lumière que je n’attends plus rien de plus. 
Mais je fais confiance, je suis les consignes avec application et je lâche prise. En fait, l’initiation m’a mise en condition, je baigne dans le Reiki, je dois le secréter par tous les pores de mon corps !! Il suffit donc d’activer les symboles et de suivre la voix de mon Maître Reiki.
Je me  retrouve d’abord à marcher le long d’une plage, au bord de l’eau. Très vite, la végétation apparait sur ma droite, touffue, prolifique, et je me vois pénétrer dans une forêt tropicale. Je suis les indications de la voix qui me guide. Je m’immerge dans les sensations, j’avance pieds nus, je sens la mousse sous mes pieds, sur le chemin.
J’atteins la clairière, avant même que Dom ne le dise, je l’ai aperçue. Je m’approche de la cabane qui s’y trouve et j’observe la lumière qui filtre au travers des jointures des murs de bois. Comme demandé par la voix qui nous guide, je pousse la porte. La cabane est vide, très sombre. Immédiatement, s’y dessine une silhouette : Un bouddha d’or, qui se construit sous mes yeux émerveillés, l’image délicatement ciselée d’or et de lumière. Mais au même moment, Dom me dit de voir le symbole Reiki, je chasse donc cette image de Bouddha, elle n’a rien à faire là! Une deuxième fois, l’image se construit devant moi, de la même façon, indépendamment de ma volonté. Je suis perplexe, ce n’est pas ce qui est prévu, ne suis-je pas censée  voir le symbole Reiki demandé ? Alors je chasse de nouveau le bouddha, et je façonne le symbole Reiki avec ma volonté. Il est nettement moins puissant que mon bouddha de lumière. Avec du recul, je me dis que j’aurais dû laisser venir ce qui s’offrait à moi, mais j’étais comme dans une transe profonde, incapable de résister à la voix qui me guidait là-bas, dans la yourte. 
Je quitte donc la cabane pour découvrir l’arbre, un peu plus loin. Cet arbre a une forme indéfinissable, ondulante, rayonnant de lumière, arbre primordial, sans doute, qui m’évoque l’expérience vécue avec le grand Pin d’Akhéna.
Sa forme change pendant que mon cerveau tente de lui donner forme, mais il résiste à mon analyse, je suis face à l’Esprit Arbre. L’énergie qu’il dégage est douce et puissante à la fois. Puis, comme Dom l’indique, quelque chose sort de derrière l’arbre. Je m’attends à une silhouette, une forme humaine, avec appréhension et curiosité, enfin !!! Mais c’est un condensé de lumière qui s’avance vers moi, sans forme, ni visage. Je me sens alors emportée loin, dans un espace très gris, uniforme, sans mur, ni repère visuel. 
Dom nous propose de demander son nom à notre guide. Chose que je fais, avec impatience, bien sûr ! Je reçois une réponse teintée d’humour, de douceur, de connivence, un clin d’œil à nos rencontres astrales précédentes au cours desquelles il a souvent joué à cache cache avec moi. Une réponse affectueusement moqueuse : Il ne me donnera pas de nom, il restera « Guide ». Dans le même temps, je perçois que ce n’est pas si important. Je sens alors que je secoue la tête, dans mon corps physique, dans un « non » silencieux, je ne me sens pas prête à ce qui va suivre, pas à la hauteur de ce qu’entrevois. J’ai peur. Je reçois un message de lumière, sans mot, sans parole, un message d’amour, de reconnaissance « sa fille » me reste comme impression, et le sentiment que j’appréhenderai le message plus tard, que ce message se grave en moi et que je n’ai pas besoin de le conceptualiser maintenant. J’entends au loin Dom qui nous propose de demander un don à notre guide, et une pensée pour progresser davantage en Reiki. Je me sens alors étreinte de douceur et de lumière, et je reçois un message en parole pour la suite des événements : »laisse faire, aies confiance ». A regret, j’applique les consignes de retour, je ne veux pas le laisser partir, je me sens déjà orpheline. Je me détache pourtant doucement de lui, deux entités lumineuses fondues l’une dans l’autre qui se séparent. Mes bras de lumière tentent de le retenir, et le chagrin me serre le cœur en y repensant maintenant. J’ai  l’impression fugitive de deux espaces temps qui se rejoignent puis se séparent. Dom nous  demande d’emprunter le chemin du retour dans la forêt, et je ressens nettement mon corps de lumière qui réintègre le corps physique sur le sentier. Je pleure là bas, dans la yourte, puis je reviens à moi, en ouvrant les yeux. Les larmes coulent un bon moment après ça.

                  Chacun à son rythme reviens de la méditation. Maintenant c’est le moment de partager. Chacun retrace son vécu de l’expérience, les récits sont différents, mais chaque récit m’éclaire sur ma propre expérience.
Je passe la soirée chez une amie dans un état second, connectée à la lumière, entre rires et larmes car chaque émotion, chaque mot, chaque moment est exacerbé. Et je regagne mon lit vers minuit pour m’effondrer de fatigue!!

x……. »

 

Written on juillet 7th, 2016 , Soigner le corps avec le Reiki Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COMMENTS
    breant commented

    bonjour
    très belle description d’expérience reiki ;m’ encourage et nourrit mon désir de continuer pour découvrir tous les cadeaux inimaginables de l’univers;la notion de guide reste encore,pour moi, plutot mentale et ressenti émotionnel:pas de rencontre en direct; si je peux m’exprimer ainsi; merci pour ce partage à tous les deux.

    Répondre
    7 juillet 2016 at 15 h 46 min

PLANETE REIKI is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

%d blogueurs aiment cette page :