Comprendre le Karma à travers les états émotionnels.

La loi du Karma est un cas particulier de la loi de causalité.

La loi du karma est un cas particulier de la loi de causalité, selon laquelle toutes nos actions du corps, de la parole et de l’esprit sont des causes, et toutes nos expériences leurs effets. (Extrait du livre Transformez votre vie par Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.)

 

Karma or not Karma

D’une manière rationnelle, objective, je compare le karma à l’astrologie, au thème astral. Ils se ressembleraient en ceci ; deux outils majeurs pour une meilleure connaissance de soi. L’un comme l’autre pourraient se traduire ainsi ; plan du destin, ou carte du destin.

Je ne dirais pas qu’il y a un destin tout tracé, mais il y a un but. Notre vie à un but personnel. Et pour atteindre ce but nous avons le choix d’une multitude d’itinéraires. Certains itinéraires sont faciles, d’autres plus difficiles. Certains particulièrement difficiles, voire dangereux. Et d’autres chemins, si on prend la peine de les lire, nous démontrent qu’ils nous sont – pour l’instant – inaccessibles, qu’on a besoin de travailler et de travailler sur soi, et de se former encore et encore pour y avoir accès.

Certains traduisent le mot karma par dette. Pourquoi pas. Cependant il ne convient surtout pas de prendre ce mot, dette, de manière sociale, c’est-à-dire comme quelque chose que l’on doit payer, ou comme une punition. Un Blâme. Surtout pas.

Une dette karmique est un cadeau.
C’est l’opportunité, la chance de pouvoir réparer une erreur, ou une expérience ratée dans le passé. Une 2ème chance ! Je l’explique plus loin.

            Nous venons du monde de l’esprit, le monde bouddhique.
            Le corps est la matière.
            Sans l’esprit le corps ne peut pas exister.
            La terre est la matière.
            La matière terre et le corps sont les éléments et le lieu où en tant qu’esprits nous venons expérimenter notre personnalité (etre soi) à travers les émotions et la                   réactivité à ces émotions.
            Et dans la difficulté !

Karma-cause-effet

J’ai dépassé mon Karma !

Par exemple ; si quelqu’un m’insulte et que je me vexe, que je m’énerve, que je me sens humilié, que je l’attaque violemment, cela s’appelle réactivité émotionnelle.
Si cette même personne me complimente et que je me sens aimé, beau, utile, et que je ressens mes valeurs vibrer, et que je lui exprime ma joie, cela s’appelle aussi réactivité émotionnelle.

            Si j’ai atteint une maîtrise de moi-même ; intellectuelle, émotionnelle et spirituelle, je réagirais à l’insulte comme au compliment de la même manière ; en restant calme et posé. Posé au centre de moi-même : entre les chakras du bas – les besoins – et les chakras du Haut – la conscience et la spiritualité = l’esprit – et je resterais là, posé au centre : dans le chakra du cœur. Et j’accueillerai les deux situations avec amour. Seul l’amour saura répondre à l’un ou à l’autre – au négatif ou au positif – d’une manière juste. Equilibre.

            Si je réagis violemment à une insulte, c’est que inconsciemment c’est peut etre une mémoire karmique qui se réveille, qui se réactive. Pour le savoir, ou au moins pour ressentir ce qu’il se passe en moi, je vais me centrer une fois rentré chez moi. Je ferai une introspection méditative pour savoir : « comment ça se fait que je réagisse violemment à cette insulte ? ».

Car si socialement c’est normal de réagir ainsi, spirituellement c’est anormal.

En faisant une introspection je peux par exemple découvrir que je ne m’aime pas assez dans un certain domaine, que je manque de confiance en moi dans certains contexte, et que si quelqu’un vient appuyer sur cette fragilité : ça me fait réagir violemment. Parce que ça me fait mal à ce que je cache – ou/et qui m’est caché dans l’inconscient. La personne qui insulte cherche à faire mal n’est-ce pas ?

Et la personne qui complimente cherche à faire du bien, n’est-ce pas ? A aimer, n’est-ce pas ? Et donc quelle sera ma réaction ? la même chose ; rentrer chez moi pour faire une introspection, me permettre de comprendre que j’ai encore besoin d’être aimé dans un certain domaine ! Et en conclusion si j’ai besoin d’être aimé c’est que je ne m’aime pas, je n’aime pas « une partie de moi ». j’aime beaucoup de chose en moi, mais pas celle là, celle qui se réactive de temps en temps.

Dans un contexte identifié ; je n’aime pas tel aspect de moi donc je réagis quand quelqu’un m’aime à cet endroit : il m’aime à ma place. Mais cela va-t-il durer ? Non, bien sur, un jour l’autre on ne m’aimera plus là ou j’en ai besoin….et les réactivités deviendront de plus en plus fréquentes.

Sûrement qu’une personne qui vit cela va remonter à sa petite enfance et retrouver des situations qui ont créé ce besoin, le manque d’encouragement et de reconnaissance avec les parents. C’est très classique, et assez vrai. Et il y a de grandes chances qu’en réglant cette situation mal vécue dans le passé, émotionnellement, cette personne guérisse et son présent en tant qu’adulte sera beaucoup moins réactif, voir plus du tout.

Quelque temps plus tard, mois ou années qu’importe, il est possible qu’une vieille mémoire plus intense se réactive pour permettre à cette personne de refaire une introspection du manque d’amour de soi, mais de manière beaucoup plus profonde, et peut-être découvrira-t-elle, puisqu’elle aura évolué depuis, que c’est à peu près toujours dans la même situation, que ce soit l’insulte ou le compliment, que se déclenche une réactivité. Souvent en couple, ou au travail, ou en public… c’est de cette façon – la réactivité à une chose qui nous dérange – qu’on identifie une mémoire karmique qui se réactive – ou qui est active.

La sous-estime de soi est très profonde dans la mémoire ; cellulaire, ADN, et signifie que la personne a un mauvais souvenir d’une expérience qui peut etre vécue dans une vie d’avant. C’est peut-être pas encore très précis pour vous ? Alors je vais tenter d’illustrer avec un exemple…

            Il y a un an j’ai contacté un de mes anciens professeurs. Je lui ai posé une question lui demandant son avis sur un sujet précis concernant notre profession aujourd’hui commune. J’ai fait cela par mail. Au lieu d’essayer de comprendre ma question et de partager d’un avis objectif, il s’est empressé de me faire des remarques subjectives, puis a pointé du doigt deux erreurs que j’avais faites du temps où j’étais sous sa coupe. Rien à voir avec le sujet. Les mails se sont multipliés et n’ont abouti à rien. Si ! Ils ont abouti à déclencher en moi de la rage. Cet ancien employeur à une grande renommée dans notre profession. J’ai cessé de lui répondre et pendant un an j’ai réfléchi, médité, prié avec les symboles Usui et Karuna, échangé avec mon guide Reiki afin de comprendre qu’est-ce qu’il se passait réellement en moi.
Car je ne voulais absolument pas lui répondre rageusement. C’était hors de question. Je comprenais qu’il jouait un rôle inconscient dans le but de me faire réagir afin que je m’interroge sur ma réactivité.

Et petit à petit…les réponses me sont arrivées. Par intuition, connaissance intuitive, en rêve la nuit, et souvent en fin de stage ou à la fin d’un atelier, à la fin de mon enseignement ; quand on donne on reçoit beaucoup.

Le résultat fut surprenant, édifiant ; J’étais rageusement jaloux de sa notoriété, une partie de moi ne pouvait se contenter, contentement, de jouir de mon propre succès. J’entends professionnellement. Je l’ai donc mentalement remercié de tout mon cœur, et j’ai remercié le ciel pour le cadeau qu’il m’avait fait ; régler une dette karmique ; remplacer le besoin de notoriété égoïste surement exercé dans une ou des vies d’avant.

Pourquoi ? Parce que mon but spirituel, et c’est le but spirituel de tous, mais nous ne le savons pas tous, le système éducatif enseigne autre chose…..mon but d’homme en conscience est le succès mais avec l’altruisme.
 C’est-à-dire que la réussite et l’abondance ne sont pas le but, le but c’est servir l’univers et jouir du succès et de l’abondance de façon détachée.

Or, cette confrontation avec un ancien professeur ayant la renommée et pas moi, cette confrontation m’a signifié que dans une autre vie j’avais eu la renommée et que je ne m’en étais servi que de manière égoïste. Une fois décédé et retourné dans le monde bouddhique, je pris conscience de mon erreur ; le succès la notoriété l’abondance mais sans amour.

Dans cette nouvelle incarnation je suis confronté à une altercation visant à « prouver à mon ancien professeur » que j’ai raison. Ce qui pourrait être interprété ainsi : « je ne m’aimerais vraiment que quand je serai reconnu par lui ; mon pair – mon père ne m’ayant pas reconnu ».

Il y a un vieux proverbe qui dit si tu as un ennemi, assieds-toi au bord de la rivière et un jour tu le verras passer, tu verras passer son corps noyé. Prie et laisse le ciel faire les choses.
Et c’est ce qui est arrivé. Pendant cette année où je méditais, je priais, je comprenais comment j’étais, comment je réagissais, et pourquoi ; je voulais qu’il me reconnaisse ! Et lui, au lieu de ça ; m’a rejeté. Ceci est aussi une vielle mémoire ; j’avais rejeté d’autres personnes moi aussi dans le lointain passé ; tout ce que tu fais on te le fera…..loi absolue de l’Univers.

Et c’est alors que j’ai pu constater trois erreurs professionnelles fondamentales commises par cet homme. Je lui ai donc réécrit un mail pour en prenne conscience, il s’est excusé.
Mais cela n’a pas provoqué en moi une grande réactivité, j’avais dépassé et purifié – non payée ! purifiée, nuance – ma dette karmique. Le résultat final et qu’aujourd’hui je suis vraiment mon propre élève, et mon propre maître. Je n’ai plus rien à voir avec lui et ses méthodes, c’est son karma plus du tout le mien. j’ai gagné dans cette histoire une meilleure connaissance de moi-même, donc un meilleur futur. Et une meilleure connaissance du fonctionnement des lois karmiques. Et des lois de l’univers au quotidien.

Je n’ai pu ariver à ce merveilleux aboutissement que grace à la connexion Reiki HSZSN et CKS avec mon guide Spirituel. Et en méditant les Gokais, particulièrement Gyo wo Ageme. Et Kansha Shite pour l’épreuve 2ème chance.
Merci.

Un échange avec une stagiaire de Planète Reiki, sur les lois d’incarnation, le Karma.

– X… Après avoir médité tes paroles concernant les missions de réparations diverses selon les expériences de vies antérieures, j’ai déterré des leçons de vies assez intéressantes dans mon terreau familial. Quand tu as raconté l’histoire du roi qui siphonne les finances publiques, meurt et renait en Pape qui refait la même chose pour enrichir l’Eglise, et en réincarnation c’est une dette qu’il a pu être amené à retravailler à notre époque. Compte tenu de son passif, j’ai entendu une sonnette d’alarme résonner dans ma conscience.
Alors bon, j’ai médité dessus, et j’ai recoupé mes ressentis avec les expériences de vies familiales de ma mère, ma grand-mère maternelle, et mon arrière-grand-mère maternelle… J’ai trouvé de grandes similitudes d’expériences concernant certains domaines, dont financier. 
Je regarde avec mes brèves expériences dans ce domaine, je commence par rédiger une lettre symbolique… et pouf ! Voilà que ça débloque un premier nœud dans mon quotidien.
Je crois que je suis sur la bonne piste mais du coup j’ai une question : Une fois qu’on a mis à jour une problématique ‘karmique’, qu’on a mis au clair les ressentis qu’on éprouve en étant dans la position ‘victime’ de ce problème qu’on aurait soi-même généré dans une vie antérieure on fait quoi ?

Dom – il faut profiter de ce ressenti, bien vivre cet état émotionnel où l’on prend conscience comme tu le décris si bien, et…

– 1 accepter inconditionnellement cet état de conscience qui se révèle à soi. Avec SKSK par exemple.
– Ce ressenti est un langage corporel non verbal et avec toutes les émotions et les sentiments qu’il suscite à travers toi, l’offrir à l’univers comme un repenti des actes manqués (ne pas se juger ne pas culpabiliser car il s’agit de mémoire ancienne, et pour l’univers ce n’était que expérimentation).

– Il conviendra d’utiliser les techniques deuxième troisième ou quatrième degré Reiki voir Karuna, et la merveilleuse technique Reiki de changement et guérison du passé ; avec un bon cristal de quartz Aqua-Aura par exemple ou quartz Rutile, pourquoi pas les deux en même temps – car ces 2 quartz permettent d’amplifier un travail précis sur les vies antérieures – et poser à côté des quartz un morceau de Zircon, qui enlève les héritages Karmiques indésirables tout en créant un ancrage très puissant.

– Et par la suite rester éveillé !…pour bien comprendre les messages, les rêves, les intuitions et les élans, les états indésirables aussi car tout changement engendre le chaos, mais c’est un chaos Reiki ; donc que des cadeaux que l’on appelle symptômes de guérison. Et derrière se trouve la nouvelle vie !
Pour les pratiquants Karuna ; 1 – HSZSN + Zonar dans les vies passées = La Vie Passée qui engourdi ton Présent. (en chargeant un cristal élestial de préférence pour cet envoi à distance dans le passé avec Zonar = c’est SON quartz !)

2 – HSZSN + Zonar envoyé à l’Archange du symbole pour qu’il guérisse cette partie du karma…Ajoute une émeraude et invoque l’Ange actuel (jour de l’échange mail avec X…) ; 43, Veuliah…..HAHAHA ! drole de coïncidence non !!!?!  « Accumulation dérisoire d’argent et de bien…. »    MAIS ne pense qu’à la Vertu opposée : Prospérité Divine.

3 – 7 jours après = Halu en guérison à distance + séance avec Halu de négociation avec la partie sombre…

4 – en fonction des résultats = Traitement mental pour ancrer une nouvelle habitude… !

Suite…..

– X…….. Par exemple, je crois que je suis une femme spoliée par un mari ; mes ressentis me font vivre la chose ainsi, à travers mes filtres, au point que je crois réellement vivre cette situation, que du coup je génère et vis ainsi, et je me souviens que ma mère, ma grand-mère et mon arrière grand-mère ont vécu ça… et 400 ans plus tôt, j’étais peut-être ce mari qui dilapidait la dote de sa femme au lieu d’assurer la survie de son foyer familial … 

Et en même temps, cette femme que j’ai été/suis avait certainement un problème d’ancrage qui l’empêchait de gérer comme il faut ses ressources, peut-être avait-elle des difficultés à honorer ses responsabilités par elle-même (les femmes de ma famille s’en remettaient toujours à quelqu’un d’extérieur pour ces questions-là, et généralement elles y perdaient beaucoup par négligence et par crédulité), je me retrouve aussi dans ce cas-là.

Dom – c’est tout à fait ça ! Il y a la loi d’incarnation ; on revient pour réparer les expériences ratées, et dans ton cas il s’agit bien de la loi de cause à effet ; « tout ce que tu fais, aux autres, dans cette vie ou dans une autre vie on te le fera ! » Non pour te punir mais pour que tu ressentes ce que les autres ont  ressentis le jour où tu les as spoliés.

– X… – bref, une fois qu’on en est là, en plus de demander pardon en conscience pour avoir agi comme ça il y a 400 ans, après avoir fait un travail de pardon auprès de sa famille, et s’engager moralement pour agir différemment en tenant compte de cette expérience, y-a-t-il autre chose à faire pour réparer tout ça ? Ou bien, la prise de conscience suffit tout simplement à rétablir l’équilibre ?

Dom – la prise de conscience est très importante, elle est le déclencheur d’un changement. Ensuite tu te référa à ce que j’ai écrit plus haut ; pratiquer les techniques de changement et de guérison du passé.

– X… – J’ai beaucoup travaillé les énergies et avancé pour progresser chaque fois que des difficultés m’empêchaient de fonctionner dans cette vie, avec les repères propres à cette réalité, mais j’avoue que l’approche des vies antérieures reste bien mystérieuse pour moi… par contre, je sais dans mon cœur à quel point c’est vrai, à quel point tout cet aspect de la vie possède une dimension de vérité à part entière, à la fois ancienne et actuelle, chez chaque individu. 
Alors si tu es d’accord, je crois que j’aurai besoin de tes conseils avisés. Et je te remercie déjà pour tout ce que tu m’apprends parce que je fais des progrès énormes grâce à toi.
Dom – J’avance sur le cheminement spirituel au service du Reiki, au service des autres, et plus je constate par moi-même, par les ressentis du corps, en vivant les sentiments qui sont assortis à la vibration d’une prise de conscience karmique, je suis témoin de ce que d’autres auteurs ont écrit avant moi, j’en ai lu plusieurs sur le même sujet, et je vis je ressens cela ; la connaissance intuitive.

J’ai toujours cru à la réincarnation sans savoir exactement comment cela se passait, jusqu’à ce que je reçoive des messages puissants et subtils en claire audience, en claire perception, et en clairvoyance. Les ressentis du cœur ne m’ont jamais trompé. Ce que je lis dans certains ouvrages, je l’expérimente le plus possible sur moi, avant de le retransmettre. Et en le retransmettant je reçois de nouvelles informations, pour moi et pour les retransmettre… et ainsi de suite dans ce vortex d’amour de partage et de mystère.

Alors oui je suis d’accord et je répondrais à toutes tes questions, de mon mieux et un accord avec les lois de l’univers.

Ce n’est qu’un exemple de plus, il y en a des milliers, tout s’explique par la loi karmique. J’en parle dans mes stages et ateliers, au cas par cas, quand je sens intuitivement que ça peut utile à quelqu’un.
En pleine conscience je sais qu’en enseignant la Voie, je purifie mon Karma.

Voici un autre échange, d’un tout autre genre, mais qui peut aider à comprendre le comportement humain.
Mon Karma à moi

– V… : Je voudrais aider les gens décédés, et aussi aider pour les demande sur des intentions collectives, en fait, je pensais à une intention de paix par exemple. Je voudrais savoir comment utiliser l’énergie du reiki et CKR sur plusieurs personnes qui souffrent dans le monde. Mais peut être que le REIKI n’est pas approprié à ma démarche. 

 – Dom : Hummmm…attends d’avoir le niveau Reiki 2ème degré pour ça.
Comprends qu’il est bien plus important d’installer d’abord la Paix dans ton monde intérieur avant de vouloir l’installer dans le monde environnant. Tu agiras alors bien plus en puissance et en accord avec les lois de l’Univers.

Ai simplement des pensées d’amour pour l’humanité toute entière, ainsi que pour personnes décédées, et un regard de compassion pour les victimes et les bourreaux….
Beaucoup de gens veulent régler les problèmes des autres et fuient leurs propres problèmes, ce n’est pas dans l’enseignement de Mikao Usui.
Parfois en voulant « utiliser le Reiki dés le 1er degré pour aider ceux qui ne nous ont rien demandé » on se rajoute des distordions karmiques qu’il faudra nettoyer plus tard, ou de suite, ça arrive aussi.

Lors du stage second degré je te donnerais toutes les recettes en accord avec les lois de l’Univers pour faire ça correctement sans aucun risque pour qui que ce soit.

 – V… : Ta réponse concernant les êtres que je voudrais accompagner après leur décès et l’humanité souffrante en général me va bien. Elle me situe bien dans ce que je suis en ce moment et me correspond. Et tu as raison de me rappeler de veiller à mon karma.

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PLANETE REIKI is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

%d blogueurs aiment cette page :