Les symptomes du coronavirus

Soigner le corps avec le Reiki

Perte d’odorat, de gout et perte de pouvoir, fièvre, courbatures et névralgies sont des symptomes du coronavirus.

Perte d’odorat, de gout et perte de pouvoir, symptomes du corona virus, fièvre, courbatures et névralgies sont des réactions du corps permettant de lutter contre un virus, coronaz or not !

En ce qui concerne la perte de pouvoir : ça serait comme se laisser dominer par un patron, par une hiérarchie, une entité supérieure, tout comme par un compagnon ou compagne, par un parent, ou frère, sœur, amis etc. …… et ainsi perdre son propre pouvoir de décision. D’opinion. Se renier.
Les symptomes du corona virus permettent de se connaitre.

D’autre part, la perte de pouvoir peut se situer au niveau de la créativité. Par exemple, si on se sent « coincé » dans un travail, peut ètre considéré « alimentaire », il y a de fortes chances qu’en arrière arrière arrière pensée, la pensée source soit « je n’ai pas le droit de créer d’après ma véritable individualité ». « Je Me suis soumis à l’autorité. Je suis ‘sous maitre’ ».

Dans un autre ordre d’idée on peut s’auto bloquer soi mm « je n’ose pas, je n’ai pas l’audace de créer ni de donner libre cours à mes idées géniales ».

Que vont en penser les autres ? 

Lors d’une telle prise de conscience, la pensée source étant celle-ci « Que vont penser les autres ? », on distingue le déclencheur inconscient ; « je n’ose pas vivre par rapport à moi mm ! … mais je vis par rapport aux autres – voire ‘pour les autres’ ».

Multipliez ce syndrome par des millions de françaises et français, enfants et ados compris, et vous comprendrez l’utilité pour le Ciel de créer un virus – de n’importe quelle manière que ce soit – afin que « ces millions d’Ames » prennent conscience de leurs états d’Ames inconscients !!! = laisser le pouvoir aux autres. S’ou l’importance des symptomes du corona virus.

En d’autres termes ; le virus n’est RIEN, c’est le Terrain qui est tout ! le Corps. Et de surcroit le corps a toujours raison. Et il contient l’Esprit.
L’esprit est partout dans le corps. Dans chaque cellule.
Chaque cellule est intelligence pure, parce que libre et autonome. De ce fait, ensemble elles vont créer des « symptomes physiques localisés ». Comme la fièvre en augmentant la température, ou névralgies en court-circuitant les nerfs, c’est-à-dire elles mm. Ou encore en se comprimant par milliard au niveau des poumons pour « étouffer » …. L’esprit multiple contenu dans les cellules va se regrouper et insensibiliser les organes nez et palais, afin de désactiver les deux sens odorat et gout.

Les cellules organisées en symptomes du corona virus.

La stratégie des cellules est la stratégie de l’esprit qui est dans le corps. Il n’y a qu’un seul but ; action d’amour pur et inconditionnel. Parce que le ‘mal’ va donner à l’esprit – qui est dans la tête, la conscience, le mental, l’ego – donner au mental l’occasion de se mettre à l’écoute du langage non verbal de son corps. Comprendre. Car le véritable pouvoir c’est l’esprit. L’esprit qui est dans la tête, l’esprit qui est dans le cœur, et l’esprit qui est dans le bas-ventre ; les instincts, les besoins, les peurs. La triple personnalité.

La perte de pouvoir

La perte de pouvoir, l’un des symptomes du corona virus, est liée au chakra racine parce que c’est la base de ‘ètre soi’. Et justement, cette perte peut créer de la fatigue. Et la fatigue donne envie de tout laisser et d’aller s’allonger. Hors dormir est appelé « la petite mort ». Et vouloir mourir s’est : vouloir renoncer. La politique divagante depuis 2 ans en France, à cause de ses extrêmes mensonges et profits, et des interdits abusifs, si on s’y laisse prendre détruit la joie et le plaisir contenus dans la liberté. Or, ètre libre et en joie, c’est « juste se sentir vivant » !!! le reste n’est que détails à expérimenter.
 En d’autres termes : Karma et Dharma !!! Nos mémoires – cellules donc – qui se réactivent.

La fatigue peut prendre aussi la forme d’une sorte d’abattement, parce que comprimante au niveau de la poitrine, et de la rage, voire de la colère donc de la fièvre.

Fièvre = colère, rage – contenue et retenue – qui brule, bouillonne…, ou frustration, et peut ètre le sentiment d’impuissance – à agir, à dire, à ètre compris, écouté, respecté, à ètre reconnu.

Rouge = chakra racine

Température = chakra solaire – nombril, ètre soi, personnalité, tempérament – chaleureux, froid, + ou – , et controle !!!
Manque d’audace à ètre soi, voir plus haut.

Le plaisir

Le plaisir d’exercer son propre pouvoir de décision, de discernement, pouvoir de choisir, et surtout son propre pouvoir de créativité, c’est la vraie formule pour rester intègre. Elle donne le goût de vivre et le plaisir de se sentir bien à sa place.

Les chakras et les symptomes du corona virus

Chakra Racine est relié à l’odorat : perdre l’odorat = se refuser le plaisir. Beaucoup préfère travailler que de se donner du temps à soi pour le plaisir et l’amour de soi. Le travail n’est pas la vraie source du bonheur, mais alors pas du tout. Le syndrome de l’imposture, ça vous parle ?

Chakra sacré est relié au gout = le gout de vivre

Perdre le gout ? = perdre le gout de vivre.

Les deux ? Reliez l’odorat et le goût, ils ont un lien ; le palais. Et oui ! Je vais en dire davantage plus bas dans l’article.
Voilà une idée d’analyse symbolique des symptomes du corona virus.

Le pouvoir dominateur.

Les châteaux sont l’orgueil de notre nation. Pourquoi est ce que je parle des chateaux ? A cause du mot corona, qui veut dire couronne. et les couronnes, c’est pour les rois et les reines. De quoi ? ….je n’ose pas trop y penser… lol.
mais, tout bien pensé, les châteaux pourraient se résumer à « ça- orgueil », n’est ce pas…. Certainement pas faux .… Lol …

Spirituellement parlant, les châteaux représentent bien l’orgueil parce qu’ils sont démesurés. L’orgueil malsain, suffisance de l’ètre, l’arrogance. Parfois violent et cruel sont les maitres mots qui y règnent. Égoïstes quoi qu’il en soit est imprégné sur les murs. Ainsi les châteaux représentent le pouvoir étroitement lié aux sentiment de supériorité. Et ce sentiment de supériorité cache nécessairement un sentiment d’infériorité d’une même intensité, mais si bien caché. Par l’orgueil.

De ce point de vue, les châteaux, ces monstrueux vestiges hélas encore visibles sur notre belle terre d’amour et de paix sont les traces sinistres de l’avidité de celles et ceux qui en ont été propriétaires. Essentiellement des personnes tournées vers les apparences et le paraître… ce pouvoir est donc illusoire, et tire ses richesses matérielles de l’exploitation des autres en les maintenant de force dans un seuil de pauvreté.

Ce n’est pas que je n’aime pas les chateaux. Je sait reconnaitre le bel ouvrage. C’est juste ce qu’ils représentent symboliquement que je pointe. Ce sont les bases de notre société qui aujourd’hui est en porte à faux, en distorsion par rapport à la beauté de la nature, face à la beauté de la Vie.

Donc un pouvoir illusoire et dénué d’amour et de spiritualité vraie. Ce comportement hautain engendre la stagnation et la régression.

Le pouvoir de l’amour et de la spiritualité.

orgonite

Dans l’ensemble la spiritualité a pour but majeur la recherche, la quète de sagesse. Parce qu’un maître spirituel cultive le détachement de la matière et des besoins matériels et instinctuels.
Plus un maître spirituel y arrive et plus il peut retransmettre à ses élèves et à ses stagiaires la meilleure façon d’y arriver pour eux.  Seul l’amour et le don de soi peuvent donner un véritable pouvoir à de tels êtres. Et ce pouvoir est favorable à tous. Au Tout. Et engendre l’Expansion.

De tels maîtres ne vivent pas dans des châteaux mais dans des temples.

Le palais des plaisirs

De manière générale, ou du moins dans les beaux contes, un palais est associé au plaisir, et non au pouvoir ! ! !

Or, entre le nez et la langue il y a le palais.
Sa voûte est vaste comme celle d’un palais. Les dents représentent les déesses habillées de blanc. Bien évidemment le blanc symbolise la sagesse et la spiritualité. La féminité. Féminité dans le sens réceptivité. Mais réceptivité de la sagesse divine. La pureté. Ici pureté des pensées des actes et des paroles = la bouche.

Les poumons

La poitrine, les poumons ont pour fonction de nous donner à respirer la vie à fond. En Qi Gong ils représentent la famille, le centre entre le bas – besoins – et le haut – spiritualité – et c’est bien ce qu’on attend de la famille, d’ètre nourris par le haut comme par le bas. Le ventre et l’esprit.
Astuce : M ! lorsqu’on efface « Aime » le mot famille dévoile le mot Faille.

Symboliquement la famille = le peuple/gouvernement = parents.
Et quand les parents sont menteurs et voleurs… …l’abattement est comme un « à quoi bon » « les bras m’en tombent » « envie de mourir » « impuissance ». C’est alors qu’on doit se poser la question « qu’est ce qui m’étouffe dans ma vie en ce moment ? Dans quelle situation suis-je opprimé ? « par quoi ? par qui je me laisse infecter ? ».

Très souvent la tristesse, le sentiment d’abandon, mettent la pression et créent une sensation d’étouffement.

Cela peut venir aussi d’une personne dans l’entourage qui nous donne l’impression de nous étouffer. Mais on peut également, mais inconsciemment, prendre une personne en charge et avoir en contrepartie ce sentiment d’être étouffé par la charge.

Les muscles

Lors d’une fièvre due à une grippe la personne a souvent des courbatures. Les muscles sont nos alliés qui facilitent, nous permettent d’avoir un élan vers quelqu’un ou quelque chose. Les courbatures veulent dire que cet élan a été coupé ou insatisfait. Le Besoin affectif n’ayant pas été satisfait, on a le droit de se sentir abattu. Dès lors l’énergie des muscles, liés à ces élans, donner et recevoir, est contenu. Retenue dans la chair qui devient lourde et donne lieu à des courbatures. 

Les névralgies.

En dernier lieu les névralgies, dont le nom est issu de ‘nerfs’ = peuvent être comparées à des circuits électriques de communication entre les éléments environnants.

Si un nerf est coupé, l’énergie ne passe plus. Mais psychologiquement, symboliquement il représente qu’il peut y avoir un froid – la chaude énergie électrique ne passe plus – En cas de froid on vit une séparation avec une personne, on est coupé car « je suis en froid avec…. ».

Pour avoir plus de détails je vous conseille de lire ‘le grand livre’ de Martel et ‘Métamédecine’ de Claudia Rainville, ils expliquent ça merveilleusement bien. Notamment sur les lieux (localisés, soin local) du corps ; quel organe, quelle articulation. Est-ce sur le visage ? …

Conclusion

Connaître les détails des messages ‘non verbaux’ de notre corps en focalisant là où se situe la névralgie, ou un quelconque traumatisme, facilite la compréhension de soi. « le mal a dit ».
Tout est mémoire et émotions. clic…
Tout ceci redonne du pouvoir sur soi-même que les autres ne pourront pas reprendre.
Expansion.
Dom

8 commentaires sur “Les symptomes du coronavirus

  1. Dom,
    En lisant, je me suis reconnue dans certains de tes articles, j’ai reconnu les erreurs que j’ai commises et répétées jusqu’à présent, pensant faire bien.
    Ce n’était qu’illusion…!
    Je vais suivre tes conseils pour guérir et se protéger des virus.

    Merci de tous ces bons conseils
    Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :