Soleil et peau

news

Soleil Peau et Feu Fer et Eau

Aimer le soleil c’est comprendre Son feu pour sauver sa peau

Aimer le soleil c'est comprendre Son feu pour sauver sa peauRedoutez-vous le soleil ? Vous n’aimez pas le soleil ? Avez Vous peur du soleil ?

Cela pourrait venir de cet effet de la vie « rien n’arrive par hasard » !
Chaque  situation, le moindre événement qui survient dans la réalité tangible est en lien avec nos mémoires. L’intégralité de la Vie au quotidien, la généralité de ce qui arrive à chacun chaque jour, n’est pas un empêchement de liberté de vivre. À cet égard Carolyn Myss l’exprime très bien dans  Anatomie de l’esprit   « les événements inattendus ou surprenants, dérangeant, sont toujours un enseignement ! Et n’ont qu’un seul but ; nous guider sur notre chemin d’évolution personnelle, intellectuelle et spirituelle ».

« Grâce aux erreurs de parcours, aux leçons comprises peu à peu, on devient avec le temps un spécialiste du chemin spirituel » – Christiane Muller.

Soleil = lumière = connaissance = illumination.
Soit ; Clarté. Esprit éclairé. Conscience claire.
Le Ki est nourri par l’Esprit Ouvert à l’Esprit Universel : voilà le signe de l’infini, en verticalité  8  .

En ce qui a trait aux possibilités de mettre en lumière des souffrances ou des limitations, quelles qu’elles soient, certains humains ne veulent pas, parfois, ou souvent, voir, éprouver en profondeur, ce qui « pourrait » ètre mit en lumière. Dans l’ensemble, ces personnes se figurent que ce qui peut en résulter, crée une fragilité en elles.
Je pense que cela vient surtout du fait que l’inconscient – cette partie du mental qui ignore quelque chose – l’inconscient, croit que mettre en lumière la cause d’une problématique risque, peut, ou va déstabiliser l’ego – qui lui, ne veut pas changer.

Nous savons, nous autre thérapeutes psycho émotionnel, thérapeutes spirituels, que c’est tout à fait l’inverse.

De ce qui touche à une partie de la connaissance sur le sujet, je l’ai puisée nécessairement à la source des mythologies ou, le soleil a toujours été considéré comme le père. Le père absolu. Le superlatif employé serait Dieu. Ce qui pour moi – hors religion – en langage contemporain, signifie ; au-dessus de tout. Au centre de tout. Univers. Conscience universelle. Sur ce point, symboliquement, dans le mot Reiki, Rei en japonais shintoïste, veut dire ; la source mystérieuse et transcendantale… et désigne donc l’esprit.

En effet, de manière universelle le symbolisme spirituel de l’Esprit désigne le Père. Et, aimer le soleil c’est comprendre Son feu (esprit) pour sauver sa peau.

Aimer le soleil c'est comprendre Son feu pour sauver sa peauDe la même façon la matière-le-corps – les animaux, les pierres, les arbres et végétaux – la terre, et l’eau = réceptivité et émotionnel désigne la Mère.

La mère met au monde le corps-matière – enfant – le père a pour devoir de ‘mettre au monde’ l’esprit de l’enfant.

Symboliquement le rôle de la mère est d’encourager l’enfant à être ce qu’il est en le liant aux autres et au monde. Le nourrir de ‘ça’.
Et le rôle fondamental du père est de reconnaître l’enfant pour ce qu’il est en tant qu’esprit – idées, pensées, réflexions, concepts, façon d’interpréter les choses, de les dire, de les exprimer. Bien sur dans principe, sont compris les refus, les contestations, le sens de la désobéissance, de la monnaie d’écoute – les stratégies pour être écouté par le père, et les stratégies pour faire semblant d’écouter le père, ou de ne pas l’écouter – cela représente la reconnaissance de la connaissance de l’enfant !
Être reconnu en tant qu’esprit pensant. En tant qu’être individuel, être reconnu comme un individu fort et capable de penser par lui même.

Le role du père n’est pas plus facile que le role de la mère.
D’autant plus que les deux sont bien souvent en conflit. Ouvert ou fermé.

Le feu est le Soleil sur terre.

Ainsi, dans l’alchimie du forgeron, en tant que sculpteur métal, tout au long de ma formation, j’ai travaillé sur cette alchimie ; transformer le plomb en or.

Symboliquement, pour le forgeron sculpteur métal, le plomb représente la matière grise. J’appelle matière grise le mental et l’ego, matière lourde, qui plombe, n’est ce pas…. Et transformer sa matière grise en or, ça voudrait dire transformer le mental et l’ego plombé – tendance à tout tirer vers le bas, vers la matière, vers les instincts primaires – en pensées lumineuses dorées rayonnantes joyeuses. Spirituelles éclairées. La Connaissance.
C’est qu’en effet le travail du véritable alchimiste spiritualiste est de transformer sa pensée lourde et instinctuelle en pensée aussi lumineuse joyeuse et rayonnante que le soleil.

Pour activer cette alchimie j’utilise le feu. Regardez comme le feu représente bien l’esprit ; le feu se rassemble pour s’élever vers le haut. C’est donc un symbole d’élévation.
Au lieu de s’éparpiller le feu en s’élevant vers le haut brule tout ce qu’il y a à bruler et ce qu’il en restera sera inutile. Inutilisable. Ruine. Cendre. Oublie pour aller de l’avant.

Donc, le rôle de l’esprit est de brûler tout ce qui a besoin d’être brûlé pour purifier la pensée et l’élever vers ce qu’il y a de plus lumineux – le nouveau et ! l’Inconnu ! – vers ce qu’il y a de plus rayonnant et de plus joyeux. Pour soi et pour éclairer et rendre les autres joyeux. Les éclairer ! Pas les éblouir.

Et qu’est ce que je fais en réalité en faisant cela ? Je m’ouvre à l’Esprit Force du Père Absolu ; l’Univers, sa conscience du Tout, sa Lumière sacré. Je le laisse exister par moi. Se manifester, et me révéler Qui je suis. Et ce que je suis.
Et à moi qui Il est et ce qu’Il est.

L’eau

L’eau quand à elle tombe du ciel et se répand partout, s’infiltre partout, s’éparpille, parfois stagne et croupit. En tout cas elle ne monte pas. Sauf en vapeur…
L’eau, elle, descend, elle va vers le bas. Elle bouillonne, elle fait des vagues, influencée par la Lune. Etat émotionnel lunatique, instable, chaotique parfois…enflammé ; colérique, furieux, destructeur.  Etat émotionnel qui peut aussi geler, peux devenir glacial.

L’eau représente le social, l’humanité, les vagues de populations….voir l’œuvre de Victor.H.

Le métal est le mental de la matière.

Et pourquoi le métal ? Parce que c’est la matière dure. Le métal creuse la terre, fend la pierre, coupe le bois, et le métal peut contenir l’eau. Le métal est de couleur grise, et correspond bien aux mental lourd et mou comme du plomb, mais dur et tétu comme le fer.
L’esprit donc.
Et l’esprit mental, l’ego est relié à l’eau par les émotions – deuxième chakra, chakra sacré, relié à la vessie et à tous les liquides du corps = 100 quatrillions de cellules humides ! http://www.cnrtl.fr/definition/quatrillion un trillion est un milliard de milliards ! cent quatrillions…Nous sommes incarnés, Tous, dans un corps marécageux…lol

Aimer le soleil c'est comprendre Son feu pour sauver sa peauDonc le feu, donc le fer.
Donc le Soleil, donc l’esprit.

 Alchimie ; forge, ou chalumeau ; le feu transmet sa chaleur sa fluidité et sa lumière au fer.

Du coup, le fer matière dure devient fluide et lumineux… chaleureux ; le métal est le mental de la matière.
Alors on peut le tordre dans tous les sens facilement, l’aplatir, et lui donner la forme que l’on veut… il en va de même de l’esprit (du mental et de l’ego) ; il est absolument nécessaire d’être chaleureux avec lui pour l’aider à être plus fluide – au lieu de rester rigide, voir psychorigide et glacé – et trouver ainsi Sa luminosité rayonnante. Et voir naitre une nouvelle forme de pensée qui convient mieux, et qui pourra être partagé avec les autres.

Ça serait ça transformer le plomb en or. La voie vers l’élévation de l’esprit. En y mettant son cœur.

Et, toute réflexion faite, ce travail est long, incessant. Lorsque en tant que forgeron je donnais une forme, telle que je voulais donner à une ferraille chauffée par exemple, il convenait ensuite de la concrétiser, de la maintenir dans la forme donnée. Et pour ça je la plongeais dans l’eau froide… car l’eau éteint le feu. Même si le feu par l’intermédiaire du fer surchauffé fait s’évaporer une partie de l’eau et réchauffe la partie restante, l’eau froide durcit le fer et lui permet de garder la forme forgée.

Lorsque dans l’esprit on à transformé une pensée rigide, comme par exemple une croyance, ou une peur, ou une certitude ou une colère, une jalousie, une avidité, un attachement au passé, à l’histoire…lorsqu’on a transformé une telle pensée ou une telle réactivité du mental en une forme de pensée fluide lumineuse, nouvelle et chaleureuse et partageable avec bonheur avec tous, et bien il faut la mettre à l’épreuve n’est-ce pas ? Pour voir si c’est réussi !…

L’eau c’est la Vie.
La vie sociale.

La plongée du fer chauffé rougeoyant dans l’eau finalise l’alchimie pour maintenir cette forme… !
Dans rougeoyant ; roue = soleil = joie = soleil….yant = hi han = l’ane qui rit !!! (joie).
(ou ; y a en – en dedans – en soi). Le soleil roule en soi.

Mais pour l’esprit, pour voir si cette forme est la bonne et correspond exactement aux souhaits de changement, il va falloir se confronter aux émotions qui y sont rattachées ; en se confrontant aux autres, l’eau sociale, pour voir si notre nouvelle forme pensée est aboutie ou non. Et si ce n’est pas abouti s’il reste des fragilités, une réactivité, on retourne à la forge, on reprend le feu de l’esprit pour apporter encore de la chaleur de la fluidité et de la lumière dans la tête dans le cœur, puis on retournera au milieu des autres voir si notre nouvelle façon d’être, notre façon de parler, façon d’écouter, façon de se comporter, façon de réagir. Façon de partager est acquise ou pas.

Vous comprenez maintenant pourquoi ça prend du temps… ! ? !… Pour être en paix avec soi-même au milieu des autres en toutes circonstances.
Et c’est ainsi que les autres nous fichent la paix ! Et non pas l’inverse. On ne peut exiger des autres qu’ils nous fichent la paix, ça ne fonctionne pas.

La Peau. Le soleil à fleur de peau

La Peau. Le soleil à fleur de peau
Soleil à fleur de peau

Quel sens cela a-t-il que j’écrive tout cela…rapport au soleil ?
En fin de compte c’est pour vous donner une idée, une pensée symbolique s’il vous arrivait d’être perturbé par le soleil.
Certaines personnes n’aiment pas du tout le soleil jusqu’à avoir des réactions cutanées insupportables, au pire indésirables et dérangeantes. Ces mêmes personnes, ou d’autres personnes peuvent ne pas supporter la chaleur du soleil et y préférer la pluie ou le froid.
Il est alors intéressant de regarder et d’accueillir quel pourrait etre le rapport qui fut vécu dans l’enfance, l’adolescence avec le père. Avec bienveillance bien entendue, dans l’accueil. Et mesurer le manque de reconnaissance de la part du père dans telles ou telles situations. (lire plus haut sur la reconnaissance de l’esprit).

Le rapport au père = est aussi le rapport aux hommes. Refuser son esprit = (Esprit force déclencheur émotionnel).

Vous avez compris que la peau constitue symboliquement  « La protection » ! Et de quoi ? et bien oui, si « on » se protège du soleil c’est qu’il y a, surement, une peur, ou un refus d’ètre éclairé. Peur ou refus de « Voir clairement en soi ». il y a une vérité qu’ « on » ne veut pas voir, pas savoir.
Tout comme le gouvernement renie et refuse de voir et de savoir en se protégeant de forces noires violentes…refus de RECONNAITRE le Soleil gilet jaune National.
En soi, « on » a aussi des forces répressives ; on refuse de voir qu’on s’opprime soi mm.

Et si vous êtes initiés à des techniques de changement – comme par exemple les quatre techniques du deuxième degré de Reiki – ou technique sophrologie, ou de PNL… etc.…en tous les cas trouvez la technique adéquate pour guérir ce passé, et ainsi votre présent et votre futur en seront lumineux, chaleureux, et vous serez encore plus apprécié par les autres. Grâce à votre travail suivi d’alchimiste et à votre nouvelle fluidité d’esprit et de cœur, vous ne tiendrez plus les autres à distance avec froideur, avec critiques et provocations.

Si vous n’êtes pas initié à des techniques de changement, vous pouvez écrire – sur chaque situations – si vous sentez que vous avez un manque de reconnaissance du père, à un moment ou un autre, dans l’enfance, la petite enfance, l’adolescence. L’écriture de profondeur – écrire sans autocensure sans haine sans passion, sans colère – c’est l’écriture de l’instant présent ; un outil qui permet de montrer à voir ce qui n’apparaît pas d’habitude. Dire ce qui n’a pas pu se dire.
Il vous suffira d’aller consulter un thérapeute psycho-corporel sur le sujet précis qui aura émergé. Mis en lumière.

Sur la feuille de votre cahier, la cause de la souffrance…étalée au Soleil, qui met les yeux dans l’eau.

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :